Pourquoi « Coucou Gdańsk »?

„Coucou Gdańsk” est né de l’amour et de la passion pour cet endroit particulier…

„Coucou” – ce mot pour moi, Polonaise signifie la joie, la joie de la rencontre, la relation entre ceux qui se rencontrent, peut-être l’amour… l’Amour pour Gdańsk, pour cette belle ville et pour son histoire troublante. Et je voudrais partager cet amour avec toi, parce que comme j’aime cette ville, j’aime aussi les gens…

Et pour toi, „coucou Gdańsk”, quoi signifie-t-il?

C’est sûr, ça dépend si tu as déjà „touché” cette ville ou pas, mais voilà, ce blog et pour que tu puisses toucher Gdańsk, ses environs et la Pologne ;)

Qui suis-je?

Je m’appelle Magdalena Wiśniewska, pour ma famille et mes amis tout simplement Magda et pour mes amis et touristes francophones souvent Madeleine; c’est comme ça que mon premier professeur de français m’a appelée:)

Ma maison

Je suis femme de Maciek et maman de Marysia, Marta, Karol et Helenka.

Actuellement, j’habite à Gdynia, mais j’ai déjà habité à la suite à Gdańsk, Sopot, Gdynia, Gdańsk pour s’installer effectivement à Gdynia. Bien qu’en fait je suis née loin d’ici, parce que dans un petit village de montagne en Algérie pittoresque, d’où je suis vite partie comme petit enfant, et je ne suis jamais revenue jusqu’à aujourd’hui.

Mon travail

Depuis 10 ans je suis guide touristique de la Triville. Je suis enthousiaste, passionnée et inspirée par l’histoire et le caractère exceptionnel de nos trois villes: Gdańsk, Sopot et Gdynia.

J’adore mon travail et quand je me réveille, je me prépare et je sors de la maison, c’est difficile pour moi de dire: „je vais au travail”, parce que mon travail cela me fait un grand plaisir:)

Ma Pologne

J’aime aussi la Pologne, je me sens très attachée à mon pays, sa culture, sa tradition, aussi sa religion. En famille on célèbre toutes les fête nationales et religieuses, on commémore nos héros nationaux et patriotes.

Mon français

Et l’amour pour la langue française? Ce n’était pas le coup de foudre de toute façon;) À l’époque où dans les écoles polonaises ne régnaient que la langue russe, mes chers parents avaient un caprice que leurs trois filles charmantes et éloquentes apprennent la langue d’aristocratie;) On a même prévu un voyage en toute famille à Paris où mon père Gerard a travaillé, mais malheureusement ce n’était pas possible à cette époque-là de la République populaire de Pologne… Donc, Gerard est allé seul pour travailler dans une ville mondaine… Sa femme et ma mère Elżbieta était obligée de rester avec leurs trois filles Aleksandra, Magdalena et Małgorzata (mentionnées dans l’ordre de naissance) dans une dure réalité grise du réalisme socialiste qui dominait en Pologne dans les années 80. Les parents n’ont pas abandonné, ils ont retrouvé Mme Barbara Kanold qui nous enseignaient la langue française chez elle; quant à moi, j’ai commencé à l’âge de 10 ans. Après 1989, le vent de la liberté a soufflé en Pologne aux fenêtres et portes grandes ouvertes et j’ai pu apprendre le français au lycée. Ensuite, trois années d’études à l’Université de Gdańsk simultanément avec l’histoire. Voilà, c’est mon histoire à la française:)

Pourquoi j’écris, pour qui j’écris…

Une pensée pour créer ce blog m’est venue une fois cet été exceptionnel… D’abord, en début de saison, au printemps l’équipe France 2 avec Amaury Guibert et Brice Boussouar est venue pour réaliser le reportage sur Gdańsk qui a été diffusé pendant le Journal du soir au début de l’été, voilà le 22 juin,  comme proposition d’une escapade de week-end. Ensuite, aussi en juin l’équipe du Télématin avec Jacques Dejeandile et Ludovic Dupont a réalisé le reportage „Handicap – Gdańsk accessible” (diffusé le 8 août) et „Expat – destination Gdańsk” (diffusé le 2 aout) sur un Français qui habite à Gdańsk. En plus, cet été les touristes francophones ont montré un grand intérêt pour notre ville.

Enfin, il y a des touristes d’origine polonaise qui font en Pologne un voyage sentimental; pour moi c’est aussi très émouvant.

Sur ce blog vous retrouverez les informations touristiques, historiques, culturelles, les nouvelles pas seulement sur Gdańsk, mais aussi sur ses voisines Sopot et Gdynia, les trois villes qui sont composantes d’une conurbation appelée Triville/Trójmiasto.

Pologne…

Mon intention est aussi de vous „zoomer” l’histoire, culture, tradition de la Pologne, mon beau pays, pour vous le faire plus proche, d’autant plus que cette année est une occasion unique – la Pologne fête une centième anniversaire d’indépendance.

Et parce que je suis enthousiaste de la cuisine, sur ce blog vous trouverez sans doute aussi un peu de cuisine, pas seulement polonaise:)

…à la française

Ce blogue est aussi pour vous faire découvrir Gdańsk, ses environs et la Pologne „à la française”. L’histoire de nos deux pays s’entrelace et dans toutes les trois villes les fils communs franco-polonais sont présents depuis des siècles. Ici et là, il y a des lieux de mémoire ou des traces laissées par l’histoire qui rappellent le temps ou les Français y étaient présents.

Je voudrais que ce blog soit pour vous un voyage virtuel à Gdańsk, ses environs   et en Pologne. En parcourant l’histoire de la région, vous aurez, au fil de nos visites et promenades virtuels, un aperçu des charmes et des atouts de nos trois villes et de la Pologne. En plus, j’espère que ce blog vous permettra de ressentir et comprendre l’héroisme des Polonais pour l’indépendance et la liberté.

Pour qui…

Ce blog est pour ceux qui veulent savoir un peu plus de Gdańsk, ses environs et de la Pologne. Et peut-être tu es mon compatriote, un Polonais à l’étranger ou tu es d’origine polonaise. Je serai enchantée de faire ta connaissance.

Enfin, ce blog est pour moi-même, pour m’exprimer et pour faire ce que j’aime. Si je pourrais attirer votre attention, un petit regard ou apporter un sourire à votre visage, je serais heureuse:)

Avez-vous aimé cet article?
Partagez-le avec les autres. Grâce aux boutons 
ci-dessous, cela vous prendra un moment:) Merci!

1 commentaire sur “Pourquoi « Coucou Gdańsk »?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *